BMX Les Clayes Sous Bois - Banniere

Le BMX Les Clayes Sous Bois : C'est là que tout commence.....Le Club : Tout savoir sur la section BMX Les Clayes sous Bois.....Les Pilotes : Présentation des pilotes de la section BMX de l'USMC Les Clayes sous Bois.....Le BMX : Notions générales sur la pratique du Bicross.....Les Liens : BMX IDF, Les officiels, les Shops, les autres.....Les archives des News BMX Les Clayes sous Bois.....Photos & Vidéos
 
     
 

4 octobre 2009, 2e manche du Championnat Ile de France BMX 2010 à Voisins-Le-Bretonneux (78).

 

Le commentaire Les vidéos - Les photos - Les Finalistes - Les résultats complets sur le site du CIF-BMX.

     

Le commentaire de Ronald DUART.....


Philippe MANTION et son équipe ont eu cette année la chance de voire arriver à terme la seconde manche régionale. Fort heureusement, d’ailleurs car il aurait été vraiment dommageable que le sort s’acharne sur eux. L’organisation de Voisins aura été comme de coutume à la hauteur de l’événement. Les caprices de la météo nous ayant épargné, les 563 concurrents ont eu le loisir de se concentrer sur l’épreuve qui les attendait et notamment sur cette nouvelle première ligne et demie.

La Forge des Clayes

Pour lui donner la forme idoine, la résistance aux temps et aux sollicitations, le véritable caractère se forge, comme le métal incandescent, sur l’enclume, à grands coups de marteau, dans la chaleur du four et la sueur au nez. Sans ce passage obligé par la pénibilité et la fatigue, la satisfaction d’une victoire, d’un podium, serait légitime mais éphémère. Aux strass des coups d’éclat, nous avons toujours préféré l’abnégation, la volonté, le travail, la persévérance, la durée dans le temps. Une sorte de marque de fabrique à laquelle les talentueux indolents et les volontaires déménageurs finissent par se plier pour ensemble progresser sur les aspects techniques pour ceux-ci et psychologiques pour ceux-là.

Quoi qu’il en soit, ce management met quelquefois du temps à produire ses effets. Et l’on sait que ce sport, comme tous les autres, est fait de trains à ne pas rater si l’on veut progresser.
A chaque épreuve, le staff échange sur les bonnes dispositions de l’un sur le talent gâché de l’autre, l’heure du réveil d’un troisième et cherche à mesurer les progrès réalisés. Il arrive parfois que, bras ballants, ils baissent pavillon eux aussi face à une inconstance notoire, une nonchalance chronique, un désintérêt récurrent pour le travail et la balance entre le doute et les certitudes finit par pencher du coté sombre.
Il arrive aussi que des signes probants, des faisceaux de présomptions, nous arrivent de la piste. En général, ils sont nombreux et viennent en bloc car la dynamique du groupe est utile à tous. Chacun peut alors se satisfaire de sa prestation, en termes de progrès ou de constance, et rayonner alentour pour les autres sportifs du groupe.

A Voisins, ce dimanche, nous avons vu parmi les 31 pilotes inscrits en compétition de nombreuses attitudes nouvelles. Voici les plus frappantes.

De nombreuses fois nous avions remarqué l’indolence de Blakie, reproché aussi, quelquefois, sur de grosses échéances notamment. Hier, alors qu’il se débattait bon dernier à l’attaque du second virage, ses adversaires habitués à le voir lâcher l’affaire en si mauvaise posture ont ravalé leurs sarcasmes en le voyant prendre le dessus et finir sur le podium. Volontaire et engagé jusqu’à l’arrivée synonyme de podium.

Rappelez vous White, qui se baladait l’année dernière en cadet pour ne se concentrer quasiment que sur le dernier tour. Il emprunte dorénavant le chemin du besogneux pour sortir des manches Elite régionale et se battre sur chaque start, chaque accélé, chaque saut. Une révolution qui lui permettra sans doute d’aborder les grosses échéances non plus avec la motivation de l’insouciance, mauvaise conseillère en général, mais avec celle du combattant.

Hier, parmi nos 31 pilotes engagés, les exemples de conviction et d’envie furent nombreux. Des petits aux plus grands. Si les portes de la finale ne se sont pas ouvertes à tous et les résultats bruts en apparence moins brillant, on sait noter la progression de chacun.

On saluera ainsi la persévérance de Philippe qui passe les manches pour la première fois et doit être déjà impatient d’aller dans 15 jours à Sucy en Brie redécouvrir à nouveau le plaisir des phases à élimination directe.

Les 2 Paul (H et G, à qui il faudra trouver des surnoms pour les distinguer) sont de ceux qui ne sont pas encore sorti du bois et doivent enrager de n’avoir comme seule satisfaction, que d’apprendre la patience. Tout comme Antoine et Timothée ils tenteront de franchir le tour suivant lors des prochaines épreuves.

Marine et Pierre ont progressé d’un tour. Lui se rapproche de la finale, elle s’éloigne des manches, face à des gaillards de 15 et 16 ans, ce n’est pas rien. Vincent devrait prochainement décrocher le pompon et William vient grossir le palmarès du Team ALARASH d’une finale supplémentaire. Le voilà qui s’installe dans le top 8.
Après une année galère en Elite régionale, Christophe a choisi de se recentrer sur la catégorie 17-24. Bonne idée, le voilà dans le top 8 avec une copie propre à lui redonner des couleurs.


Les trentenaires rugissants

Entourés d’une armada de jeunes aux dents longues, les trentenaires n’ont pas dit leur dernier mot. A l’image du duel que se sont livrés Samy et Ronald en demi finale, coude à coude sur un bon tiers de la piste pour accéder au dernier tour. Ce Mano à mano pour le 8ème couloir peut paraître désuet ? Un baroud d’honneur pour rider vieillissant ? Détrompez vous ! Il a fait rendre les armes à un Tony revigoré, serré par ses deux aînés en fin de première ligne et a été salué par le speaker du jour. Une belle passe d’arme qui a ravit spectateurs et protagonistes.


Les fleurs du bal

C’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens. Soit ! 3 partitions sans fausses notes, acquises au jarret, en puissance ou en stratégie, ont été remises ce dimanche.

Mathias qui sort d’une belle empoignade avec Sely PIERI et file vers la victoire en prenant la tête de course à l’issue du premier virage. Le petit bourguignon qui l’avait privé de victoire il y a 15 jours n’est pas revenu à Voisins et Mathias n’a pas laissé passer l’aubaine de cueillir sa première victoire.

Alexandre, en Cruiser, aura su patienter et faire parler sa vitesse de passage en piste pour prendre l’avantage sur Patrick ETIENNE dans la dernière ligne. Une stratégie qu’il aurait souhaité reproduire en 20 pouces. Ils étaient 2 à vouloir la corde dans le second virage et ils nous ont joué la partition d’ « A la Fortune du Saut ». En général cela finit par un accord de sol.

David, un peu déçu de sa victoire facile de Massy a vu arriver d’un bon œil une concurrence plus sévère à Voisins. Il lui aura fallu fournir un gros effort pour contenir ses adversaires et paraissait sérieusement fatigué à l’arrivée. Fatigué mais soulagé d’avoir atteint son objectif après une chute malheureuse en finale cruiser le matin.

Trois victoires qui sonnent bon. Nous n’en avions enregistré aucune l’année dernière.


Itinéraire d’un enfant pas gâté

Au milieu du groupe, un peu noyé dans la foule, un pilote, nouveau revenu aux Clayes, aura remis les pieds sur les pédales d’un BMX en course et par la même les pendules à l’heure avec une Dame Fortune qui l’avait un peu oublié.

Rappelons son itinéraire.
16 Septembre 07 : Coupe de France à Trégueux ; finaliste
30 Septembre 07 : 1ère manche IdF ; fracture de la clavicule
6 Mars 08 : stage de ski à La Clusaz ; Fracture du petit doigt
11 Mai 08 : 5ème manche IdF : victoire
17 Mai 08 : Coupe de France à La Chapelle : Fracture tibia péroné.
4 Octobre 09 : Voisin ; finale Cruiser, ½ finale 20 pouces.

Le retour d’Andréa GAUTRET donne à tous l’occasion de réfléchir sur la notion de chance et de malchance, de passage à vide et de traversée du désert. Près de 2 ans après le débuts de ses déboires il remonte sur un vélo et signe son retour d’un résultat plus que probant. Il lui reste maintenant le plus dur à reconquérir : la confiance et la vélocité, par l’abnégation, la volonté, le travail, la persévérance, la durée dans le temps. Comme un retour à la forge d’une pièce brisée qu’il va reconstruire dans la chaleur du four et la sueur au nez.

         
         

Paul
 

Le commentaire Les vidéos - Les photos - Les Finalistes - Les résultats complets sur le site du CIF-BMX.

 
 
 
 
   

Accueil - Le Club - Les Pilotes - Les Résultats - Le Forum - Le BMX - Les Liens - Les Archives - Les Photos & Vidéos

   

 

    Courriel au Webmaster cliquer ici Contactez-nous 22/03/14 18:15:23 - Haut de page  

Site hébergé et développé par : © 2007 à 2014 APIC-Informatique.com - Assistance Prévention Intervention Consulting Informatique.